Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 18:27

QUAND LES RÈGLES DE LA BERGERIE NE

PLAISENT PAS AU TROUPEAU

Version française des Dernières Nouvelles de l'UAAR – Union des Athées, Agnostiques et Rationalistes. (3 mai 2013) :

Texte italien :http://www.uaar.it/news/2013/05/03/quando-le-regole-ovile-non-piacciono-al-gregge/





Il y a quelques années, il y eut le cas Welby. La décision de refuser funérailles religieuses a déclenché une véritable contestation populaire, et les plus indignés furent précisément des citoyens ouvertement croyants, surpris que leur Église se révèle si dénuée de compassion humaine. Pourtant, la position de l’Église n'était pas du tout une surprise. Plus surprenante était, et est encore aujourd'hui, la constatation que nombre de croyants ne connaissent pas les règles de l'Église à laquelle ils prétendent appartenir.

 

Ces jours-ci , le phénomène s'est reproduit dans deux cas qui ont suscité la controverse. Ils ont tous deux eu lieu en Amérique latine : le « continent de l'avenir du catholicisme», qui en fait, regroupe déjà plus de la moitié du troupeau et a aussi produit le pape. Au Brésil, l'évêque de Bauru a excommunié un prêtre, Francisco Roberto Daniel, dit père Beto, «coupable» de défendre les droits des homosexuels et d'en plaider la cause, même pendant la messe. Tandis qu'au Mexique, un autre prélat, Fabio Martínez Castilla, récemment nommé à la tête de l'archidiocèse de Tuxtla Gutiérrez, a déclaré qu'une femme qui avorte se comporte plus mal qu'un prêtre qui abuse sexuellement des enfants.


Tout l'enfer s'est déchaîné. L'indignation en ligne est rapidement grimpée. Il n'en demeure pas moins que, conformément au Code de droit canonique, l'avortement est un péché plus grave que la pédophilie: il prévoit en fait l'excommunication automatique. Violer les enfants non: bien que cela puisse paraître moyen-âgeux, le maître catholique considère encore aujourd'hui le viol comme un crime contre la coutume, et non contre la personne. Alors que le Catéchisme lui-même enseigne que les homosexuels sont des « créatures déséquilibrées » et que l'obéissance et la soumission à la hiérarchie ecclésiastique est un devoir.


Le seul «péché» des deux évêques est plutôt celle d'ingénuité: ils ont expliqué comment sont réellement les choses . L’église sait que ses doctrines sont pas acceptables pour une grande part de la population, y compris celle qui se déclare catholique. Et elle sait qu'il vaut beaucoup mieux ne pas en parler ; Mgr Bergoglio (alias François Ier) se révèle être un interprète extraordinaire de cette philosophie, en se positionnant à l'exact opposé de son ingénu prédécesseur.


Inscrits au catholicisme romain dès la naissance par le pédobaptême, demandé par les parents qui à leur tour ont hérité d'une telle adhésion automatique de leur famille, les fidèles ne semblent pas trop en remarquer les implications. Pourtant, ils parviennent toujours à être surpris de constater que de nombreux aspects de la doctrine sont intolérables. Ils devraient également se rendre compte que leur rôle dans la hiérarchie de l'Eglise, est celui de troupes destinées à souffrir en silence. Si les règles ne leur plaisent pas, personne ne les oblige (plus) à rester dans le club. Beaucoup d'entre eux pourraient être surpris de découvrir qu'au troisième millénaire,il est possible de quitter facilement le troupeau. Parce que, comme notre test ( il nostro test ) le montre amplement, il y a maintenant très peu de brebis « aoc ». Et si vous n'êtes pas une brebis, quel sens y a-t-il à rester dans la bergerie ?



 

Partager cet article

Repost 0
Marco Valdo M.I. - dans Asino
commenter cet article

commentaires