Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 10:46

 


OBJECTION DE CONSCIENCE SAUVAGE,


QUELQUE CHOSE FINALEMENT BOUGE

Version française des Dernières Nouvelles de l'UAAR – Union des Athées, Agnostiques et Rationalistes. (12 juin 2013) : Résumé.

Texte italien : http://www.uaar.it/news/2013/06/12/obiezione-coscienza-selvaggia-qualcosa-si-muove/

 

 

non-au-retour-des-aiguilles.jpeg

 

 

Précepte laïque

Médecins, encore un effort pour devenir laïques !

 


L'objection de conscience a rejoint maintenant des niveaux insoutenables et met maintenant en danger même l'application de la loi 194 (Loi organisant l'avortement médical). Nous le soutenions depuis longtemps, mais maintenant, ce l'a été de façon officielle même au gouvernement et au Parlement. C'est une bonne nouvelle.


Le noeud crucial est vraiment l'objection sauvage, ...La Repubblica a récemment mis en garde : maintenant les médecins objecteurs dans les hôpitaux ont dépassé les 80%. À la Chambre ont été présentées diverses motions pour engager le gouvernement à réaliser pleinement la loi 194.


Du Parlement arrivent des signes encourageants, qui, espère-t-on, pourront protéger les droits des femmes, maltraités depuis tant d'années. Cette évolution récompense le travail de sensibilisation et d'information, notamment de l'Uaar, par exemple avec la campagne « Le bon médecin n'objecte pas » et la mobilisation internet #save194. Mais cela ne suffit pas : l'objection de conscience est un statut obsolète, né pour garantir des droits acquis, mais devenu maintenant un pur expédient pour faire carrière spécialement dans les régions les plus cléricales. Ainsi qu'un moyen employé pour démanteler de l'intérieur la loi qui permet aux femmes de choisir d'interrompre une grossesse, en limitant fortement leurs droits. Mais c'est un peu comme un musulman qui veut être employé dans une fabrique de charcuterie sans avoir à faire avec des suidés. Un « Non sens ».

 


Le résultat de la confrontation confirme que, dans le nouveau Parlement, les voix des cléricaux sont effectivement affaiblis. Elle est une occasion pour reproposer quelques thèmes, ce que nous avons défini comme le « minimum syndical laïque » pour un pays occidental qui se veut civilisé : comme les unions civiles, le testament biologique et l'autonomie de fin de vie, l'interdiction de l'homophobie, le réalisation de la loi 40 sur la fécondation assistée, la mise en œuvre de la loi 194 (instituant l'IVG), le divorce rapide, la réduction des coûts publics de l'Église. En dépit des larges ententes, il y a la possibilité de les adopter. À l'enseigne d'un large accord laïque qui surpasse les palissades cléricales.

Partager cet article
Repost0

commentaires