Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 23:17

Heidi, Heido, Heida !  Heidi, Heido, Heida ! Heidi, Heido, Heida ! Ha, ha, ha,ha,ha, ha...

Heidi, Heido, Heida !  Heidi, Heido, Heida ! Heidi, Heido, Heida ! Ha, ha, ha,ha,ha, ha...




Mais que chantes-tu là, mon ami Mârco Valdo M.I., dit Lucien l'âne en agitant ses oreilles comme deux sémaphores en délire.  On dirait une chanson de la guerre, une sorte de chanson militaire et pour tout dire, elle évoque de très mauvais souvenirs. N'était-ce pas un chant de l'armée nazie ? Serais-tu devenu fou ou veux-tu commémorer un grand moment du nazifascisme ?




Oh, Lucien mon ami, te voilà enfin. Je t'attendais plus tôt et en attendant, en t'attendant, je chantais. C'est en effet un chant nazi, hérité des défilés militaires chantants, un peu comme celui qui remontait la via Rasella en 1944 à Rome et qui a sauté  en l'air - et crois-moi, pas de joie. Mais pour le coup (et c'est le cas de le dire...), tu as tout à fait bien perçu que je commémorais un événement fameux pour ce qui concerne le nazifascisme. Mais  bien qu'il s'agisse d'un événement qui s'est déroulé en pays germanique, ce n'est pas d'un épisode fort lointain; il ne faut pas remonter à la période hitlérienne. Je dirais même qu'il est très proche. Je chante pour célébrer l'exploit de Jorg Heider, qui a réussi un parfait autogoal et tout seul encore bien. Il y avait bien le fameux record encore inégalé de Carrero Blanco, tu sais l'Amiral Boum, qui avait réussi à se tuer en auto en un bond de vingt mètres de haut... Mais il faut bien dire que les entraîneurs basques l'avaient solidement aidé. Pour Jorg Heider, l'exploit est tout différent: il a réussi  sans aide extérieur, tout seul, comme un grand, en vrai champion.  Au passage, note que je sais parfaitement que son nom s'orthographie Haider, mais tu comprendras pourquoi je m'obstine à l'écrire Heider quand tu auras vu la chanson de mon ami Riccardo Scocciante, que j'ai traduite ce matin.


Attends, s'il te plaît, dit Lucien en jetant un regard éperdu de ses yeux exorbités d'âne un peu dépassé par les événements. Allons-y doucement, Mârco Valdo M.I.. Ne viens-tu pas de m'annoncer que Jorg Haider serait mort ... Il s'agit bien de cet Autrichien qui nourrissait tant d'admiration pour son compatriote Adolf Hitler...


Si, si, dit Mârco Valdo M.I., c'est bien lui, c'est bien ce personnage odieux, cette ordure pour tout dire. Il a réussi un exploit splendide. Il a retourné une Phaeton de deux tonnes et demie en ligne droite dans un village et à la faire s'écraser (et s'écraser lui-même par la même occasion) sur le toit. La presse en a donné de splendides photos. C'était à la fin de la semaine dernière et voilà que mon ami (ce qui veut dire que c'est aussi le tien), donc notre ami Riccardo Scocciante, qui comme son nom l'indique est Italien, a écrit une chanson (en italien, évidemment) pour célébrer ce grand moment : le départ de Jorg Heider en Phaeton (le char du soleil) vers l'éternité. Bon vent au Phaeton, ton, tontaine et tonton...


Ah, une chanson et si vite..., dit l'âne un peu estomaqué et très curieux d'en savoir plus. Mais dis-moi, quand donc en as-tu eu connaissance et quand l'as-tu traduite ?


Quand j'ai ouvert ce matin mon ordinateur et que je me suis branché sur les dernières nouveautés du site que j'aime bien de Canzoni contro la guerra, j'ai trouvé cette chanson, mise en ligne pendant la nuit. Je n'ai pas pu me retenir de la traduire illico et de la faire parvenir aussi vite. Avant mes réunions du matin. C'était tellement jubilatoire... et j'avais pensé te montrer toute cette histoire dès ce soir. En fait, je vais te montrer exactement toute l'histoire telle qu'elle apparaît sur le site de nos amis italiens. Comme ça, tu verras aussi à quoi ça ressemble. Donc, ne t'effraye pas, la première partie est en italien, telle que je l'ai découverte au matin. Je l'ai mise en couleurs verte et mauve; elle comporte aussi une photo de Heider.  La seconde partie est en français et de couleur rouge et c'est celle où j'ai apporté ma contribution; tu y trouveras en plus un petit commentaire de Riccardo... Ce sera tout pour aujourd'hui... Mais nous nous reverrons bientôt avec la suite de nos feuilletons et des chansons.


Oui, j'en suis tout content, dit l'âne Lucien, mais avant de lire ce que tu m'as préparé, je voudrais savoir pourquoi tu as modifié ainsi l'orthographe du nom de ce héros si démocratique. Tu semblais avoir une explication particulière à me donner et il me paraît que tu allais t'en aller sans me la donner cette explication. Et comme je suis fort curieux, je la voudrais quand même...


Exact, Lucien, dit Mârco Valdo M.I.. Je me suis laissé distraire par mon propos et j'allais oublier de te donner cette explication. En fait, elle est toute simple. Commençons par le commencement. Riccardo Scocciante a fait sa chanson sous forme de parodie en partant d'une chansonnette qui a hanté les téléviseurs de toute la terre occidentale ou simplement, européenne, je ne sais trop, en servant d'indicatif à un des feuilletons télévisés les plus ringards de l'histoire (et Hermès sait qu'il y en a eu des feuilletons ringards sur les étranges lucarnes !). Ce feuilleton qui n'en finissait pas de feuilletonner s'intitulait Heidi et racontait l'histoire d'une petite Suisse ( et sans doute de petits suisses également) qui s'appelait Heidi et le feuilleton portait donc son nom au travers des airs jusque dans les foyers les plus reculés de la Romandie. Elle a dû en étourdir plus d'un parmi les jeunes téléspectateurs à qui on infligeait cette sombre historiette lactée et parmi ceux-là, il y avait certainement Riccardo Scocciante. La similitude phonique de Heidi et de Haider m'a conduit à créer ce mot-valise de Heider... Ce qui par parenthèse, ouvre la voie aux canards d'Autriche, les célèbres eiders, dont on fait des couettes et des oreillers... Comme tu vois, on fait dans le soporifique. Au fait, il a dû s'endormir au volant notre Heider d'élite... Et maintenant, allons-y...


Oui, oui, allons-y, dit l'âne en remuant la queue comme un métronome accéléré.


Une dernière chose quand même, dit Mârco Valdo M.I., le titre de la chanson italienne est Haider, Haider...  (calqué sur Heid, Heidi...) et le titre de la traduction que j'ai faite est celui que je te chantais et que je t'invite, comme j'invite tous les amis, à fredonner avec moi :

Heidi, Heido, Heida !  Heidi, Heido, Heida ! Heidi, Heido, Heida ! Ha, ha, ha,ha,ha, ha...

Heidi, Heido, Heida !  Heidi, Heido, Heida ! Heidi, Heido, Heida ! Ha, ha, ha,ha,ha, ha...









Haider, Haider

Riccardo Scocciante

Lingua: Italiano


È disponibile il video di questa canzone
Mostra / nascondi dettagli


Loading...

Loading...


Vai al testo

La goduriosa dipartita da questa valle di làgrime del merdoso leader nazifascista democràtico Jörg Haider, capo della BZÖ austriaca e altresì detto "L'infimo di Carinzia", ha ispirato al nostro Riccardo Scocciante questa riscritturina di una nota canzone per bambini, a suo tempo sigla del cartone animato roihageniano “Heidi” e cantata da Elisabetta Viviani (che fu fidanzata con l' "abatino" Gianni Rivera).

haiderbriaco


L'autore, scrivendoci, ha tenuto a precisare che è per lui motivo di assolutamente perfida soddisfazione il fatto che il suddetto sia venuto a mancare in circostanze del tutto degne dell'ultimo ragazzotto briaco che si stiànta dopo una sballosa notte in una discoteca di Riccione, andando briaco come un tègolo a 142 kmh dove c'era un limite di 70; viene solo da chiedersi la seguente cosa. Se, per caso, nella sua mortal carambola, il fascistone razzista austriaco avesse ammazzato qualche altra persona, gli sarebbe stato riservato lo stesso trattamento (in questo caso postumo) usato per un rom, o per un rumeno? Temiamo di no; del resto, è noto che questi tizi tutti law & order e tolleranzazzèro, sono immuni da tutte le norme che così volentieri applicano nei confronti degli altri.

Holaila, Holaila...

Haider, Haider, un nazista sui monti
Haider, Haider, eri triste laggiù in città
Accipicchia, c'è una curva fantastica
Haider, Haider, chi è briaco come te?

Holalaider, Holalaider, Holalaider, Holalaider
Holalaider, Holalaider, Holalaider, Holalaider
Ho-la-lai-der, Lai-der, Lai-do, Lai-do, Ha-ho

Haider, Haider, tenero, piccolo, con un Mein Kampf così!

Gli amici di montagna, Galan, Bossi e Borghe'
ti dicono sei un màrtire, ti spiegano il perché
Saresti indi uno strònzolo che in cielo sta a volar,
centoquaranta all'ora, ma non sai più piano andar?

Haider, Haider, ti tradirono i freni,
Haider, Haider, la Phaeton t'ha fatto "ciao"
Neve bianca, forse hai preso anche quella,
Haider, Haider, law & order ma per gli altri, ja!

Holalaider, Holalaider, Holalaider, Holalaider
Holalaider, Holalaider, Holalaider, Holalaider
Ho-la-lai-der, Lai-der, Lai-do, Lai-do, Ha-ho

Haider, Haider, tenero, piccolo, con un Mein Kampf così!

inserita il 15/10/2008 - 23:35

altre canzoni dello stesso autore
altre canzoni nella stessa lingua
Puntano qui


Gruppi a cui la canzone appartiene

Canzoni con video


Mostra / nascondi la lista delle versioni




confronta con l'originale


Lingua: Francese


Vai al testo


HEIDI, HEIDO, HEIDA... HEIDI, HEIDO, HEIDA... AH, AH, AH ...


chanson italienne - Haider, Haider - Riccardo Scocciante - 2008
version française - HEIDI, HEIDO, HEIDA... HEIDI, HEIDO, HEIDA... AH, AH, AH .. - Marco Valdo M.I. - 2008


Un poing levé pour saluer la parodie d'Heidi-Haider de Riccardo.

Le joyeux départ de cette vallée de larmes du merdique leader nazifasciste démocràààtique Jörg Haider, chef de la BZÖ autrichienne et autrement nommé « L'infime de Carinthie » a inspiré à Riccardo Scocciante cette parodie d'une chanson pour enfants en son temps indicatif de ce dessin animé « Heidi »... (HEIDI, HEIDO, HEIDA... HEIDI, HEIDO, HEIDA... AH, AH, AH ...)
L'auteur, en écrivant, a tenu à préciser que c'est pour lui un motif de perfide satisfaction le fait que le susdit a manqué de la dignité élémentaire du gars bourré qui sort d'une discothèque de Riccione, allant soûl comme une tuile à 142 km/h où la limite était 70 km/h; on en vient à se demander la chose suivante. Si, par hasard, dans sa carambole mortelle, le fascistissime raciste autrichien avait tué une autre personne, lui aurait-on réservé le même traitement (en l'occurrence, posthume) qu'à un Rom ou à un Roumain ? Nous pensons que non; du reste, il est bien connu que ces types tout law & order et tolérancezéro, sont immunisés contre toutes les normes qu'ils appliquent volontiers à l'encontre des autres.


Holaila, holaila...

Haider, Haider, nazi des montagnes
Haider, Haider, tu étais triste ne bas en ville
Bordel, une courbe fantastique
Haider, Haider, qui est bourré comme toi ?

Holahaider, Holahaider, Holahaider, Holahaider,
Holahaider, Holahaider, Holahaider, Holahaider,
Ho-la-lai-der, Lai-der, Lai – do, Ha-ho.

Haider, tendre, petit, avec un Mein Kampf comme çà !

Tes amis des montagnes Galan, Bossi et Borghe'
te disent que tu es un martyr. Ils t'expliquent pourquoi
Tu es devenu un étron qui vole dans le ciel
Cent quarante à l'heure, mais ne sais-tu pas aller plus lentement ?

Haider, Haider, tes freins t'ont trahi.
Haider, Haider, la Phaeton t'a dit « ciao ».
Blanche-Neige, tu en as peut-être pris aussi,
Haider, Haider, law & order mais pour les autres, ja !

Holahaider, Holahaider, Holahaider, Holahaider,
Holahaider, Holahaider, Holahaider, Holahaider,
Ho-la-lai-der, Lai-der, Lai – do, Ha-ho.

Haider, tendre, petit, avec un Mein Kampf comme çà !

(inviata da Marco Valdo M.I.)

inserita il 16/10/2008 - 09:28


Un très grand merci à Marco Valdo M.I. pour le poing levé qu'il m'a offert avec sa traduction, qui représente aussi un beau poing serré dans le trouduc' des fachos européens, qui considéraient ce salaud comme un "exemple à suivre". J'en profite pour signaler que "Haider, Haider" a été reprise aussi par le site du Centre Populaire Autogéré CPA Firenze Sud de Florence.

νῦν χρῆ Mârco Valdo M.I.εθύσθην καί τινα πὲρ βίαν
πώνην, ἐπεὶ δὴ κάτθανε Mârco Valdo M.I.ύρσιλος.


"Maintenant il faut s'enivrer,
Il faut boire jusqu'à se soûler
car Myrsile est mort." (Alcée)

( Riccardo Scocciante)

inserita il 16/10/2008 - 11:37

Aggiungi...

 Nuova versione o traduzione 

 Commento 

 Segnala indirizzo per scaricare la canzone 


Pagina principale CCG

L'archivio Chi siamo Novità Guestbook Links

Segnalate eventuali errori nei testi o nei commenti a antiwarsongs@gmail.com



Partager cet article
Repost0

commentaires