Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 août 2008 1 04 /08 /août /2008 21:42


Tiens, voilà Lucien, l'âne à l'âme bleue, comment vas-tu, mon ami ?, dit Mârco Valdo M.I..


Fort bien, fort bien, dit l'âne en avançant encore des quelques derniers pas qui le séparaient de l'endroit où se trouvait, Mârco Valdo M.I..


J'en suis bien content, dit Mârco Valdo M.I..


Dis-moi, Mârco Valdo M.I., tu n'es quand même pas un présentateur de télévision, ni un annonceur de pluie ou de soleil, ou un amuseur stipendié...


Non, non, certainement pas et tu le sais bien, mon ami Lucien. Je n'ai aucune gêne à l'avouer, j'ai grand plaisir a converser avec un âne. Il faut dire cependant que tu es assez exceptionnel; c'est rare un âne qui tienne la conversation aussi longtemps.


Peut-être bien et je te remercie de ton compliment, dit l'âne aux yeux plus noirs que les eaux de l'Achéron. Cependant, j'aimerais bien savoir ce que tu va me raconter ce soir... Comme je le rapporte de façon exhaustive et fidèle à mes amis qui m'attendent, je voudrais connaître le sujet de ce chapitre.


Et bien, tu ne seras pas déçu, du moins, je l'espère, dit Mârco Valdo M.I.. J'espère que tu ne seras pas déçu, et tes amis également, que tu voudras bien saluer de ma part... Bref, vous ne serez pas déçus si je reviens sur l'histoire de cet amiral sauteur en auto, dictateur en second et candidat dictateur de l'Espagne. Il te souviendra que nos amis basques de l'ETA l'ont envoyé en l'air avec une efficacité redoutable. Achtung Banditen ! Enfin, l'amiral sortait de la messe, c'est déjà ça. Dieu le reconnaîtra...


Oui, oui, je me souviens très bien de ce record du monde, dit l'âne en rigolant comme un âne espagnol, celui de Sancho, par exemple ou comme un âne sur le chemin de Compostelle, ça fait plus catholique. Mais maintenant, pourquoi, reviens-tu sur cette histoire ?


Tout simplement, dit Mârco Valdo M.I., car la chanson L'amiral Boum que j'avais composée pour l'occasion, tu te souviens de cette parodie de la chanson de Charles Trenet, intitulée Boum a été publiée par les amis du site Canzoni contro la guerra et traduite en italien, avec une très belle légende et une illustration appropriée. Alors, j'ai pensé que cela pouvait t'intéresser.


Oui, oui, dit l'âne, montre- la moi tout de suite cette page...


Et bien voilà, dit Mârco Valdo M.I.. Une dernière chose cependant, il y a des liens qui renvoient à toutes sortes d'autres informations et on peut arriver même à de petits extraits de film consacrés à cet exploit d'artificiers basques. J'allais ajouter, mais les ânes savent cela que les Basques sont un peuple courageux, rude, qui vivent dans un pays rude, tourné vers l'Atlantique et qui souffre bien depuis l'époque d'Henri de Navarre – au moins. Comme tous les peuples, les Basques aimeraient – et à mon avis, ils ont parfaitement raison, recouvrer leur indépendance perdue... Mais c'est une autre histoire que celle-là. Revenons au saut de carpe de l'amiral...








L'amiral Boum




Marco Valdo M.I.



[2008]
Une parodie de Boum de Charles Trenet
Una parodia di Boum di Charles Trenet





"Une chanson sur Boum - de Charles Trenet, mais qui fut chantée aussi par Brassens...
Je l'ai intitulée L'amiral Boum. C'est évidemment Carrero, mais cela pourrait s'appliquer à tout autre candidat cosmonaute." - Marco Valdo M.I.

Ed è con molto piacere, da amante e compositore indefesso di parodie (sia pure sotto un ovvio pseudonimo, che inserisco questa parodia dedicata anch'essa al "volo" di Luis Carrero Blanco, il 20 dicembre 1973. Un'idea già espressa da Marco Valdo M.I. nella relativa pagina e che ha tradotto in realtà non più di due giorni dopo. [RV]

La pendule fait tic tac tic tac
Les marteaux piqueurs font pic pic pic pic
Glou glou glou font les canalisations
Et la cloche du couvent fait ding din don

Mais ...

Boum
L'amiral a fait Boum
Tout avec lui a dit Boum
Et l'auto fait Boum Boum

Boum
Quand l'amiral s'envole
Tout avec lui dit Boum
Et c'est l'Espagne qui rigole.

Tout a changé depuis
Et la rue a des yeux qui regardent aux fenêtres
Et les gens se sourient
Et l'Espagne va renaître

Boum
L'amiral a fait Boum
Tout avec lui a dit Boum
Quand l'E-T-A a fait Boum Boum

Boum
Le monde entier fait Boum
Tout l'univers fait Boum
Car le dictateur a fait Boum Boum
Boum
Mon cœur fait Boum Boum
Il fait toujours Boum Boum
Quand les dictateurs s'envolent.

Boum Boum Boum...

Boum Boum Boum...

(inviata da Riccardo Venturi)

inserita il 4/8/2008 - 00:36

altre canzoni dello stesso autore
altre canzoni nella stessa lingua
Puntano qui


Gruppi a cui la canzone appartiene

La guerra civile spagnola, 1936-1939


Mostra / nascondi la lista delle versioni




confronta con l'originale


Lingua: Italiano


Versione italiana di Riccardo Venturi
4 agosto 2008

BUM

La pendola fa tic tac tic tac
I martelli pneumatici fanno pic pic pic pic
Le fogne fanno glu glu glu
E la campana del convento fa din don dan

Ma...

Bum
L'ammiraglio ha fatto bum
Con lui tutto ha detto bum
E la macchina fa bum

Bum
Quando l'ammiraglio vola
Con lui tutto dice bum
E la Spagna si diverte.

Dopo tutto è cambiato
E la via ha occhi che guardano alle finestre
E la gente si sorride
E la Spagna rinascerà

Bum
L'ammiraglio ha fatto bum
Con lui tutto ha detto bum
Quando l'ETA ha fatto bum bum

Bum
Tutto il mondo fa bum
L'universo intero fa bum
Perché il dittatore ha fatto vum
Bum

Il mio cuore fa bum bum
Fa sempre bum bum
Quando i dittatori volan via.

Bum bum bum...

Bum bum bum...

inserita il 4/8/2008 - 00:42


CINEMATICA AERONAVALE

Luis Carrero Blanco ebbe modo, nella sua lunga carriera al servizio del franchismo e della repressione, di scrivere anche diversi trattati di strategia militare. Qui sotto ne presentiamo uno, Cinemática Aeronaval, dedicato all'interazione tra aviazione e marina:



Luis Carrero Blanco eut l'occasion dans sa longue carrière au service du franquisme et de la répression d'écrire aussi divers traités de stratégie militaire. Ci-dessous nous en présentons un – Cinématique aéronavale, consacré à l'interaction entre l'aviation et la marine.

cinematica



Come si può vedere dalla copertina del volume, gli aerei volano ad una quota decisamente inferiore da quella raggiunta dalla sua macchina il 20 dicembre 1973.



Comme on peut le voir sur la couverture du livre, les avions volent à une altitude nettement inférieure à celle atteinte par sa voiture le 20 décembre 1973.

L'interazione cinematica aeronavale preconizzata da Carrero Blanco ebbe peraltro conferma piena, come si può vedere dall'autentico oceano lasciato in calle Claudio Coello dall'esplosione:

L'interaction cinématique aéronavale préconisée par Carrero Blanco a par ailleurs eu entière confirmation comme on peut le voir par l'authentique océan laissé par l'explosion dans la calle Claudio Coello :





blancopozza



Solo che l'oceano è in questo caso solcato non da una possente nave da guerra, ma da una misera Seat 850. Sic transit gloria mundi!



Sauf que l'océan dans ce cas n'est pas traversé par un puissant navire de guerre, mais par une misérable Seat 850, Sic transit gloria mundi !

( Riccardo Venturi)



Partager cet article
Repost0

commentaires